chemin de Croix / fragments du Suaire

   I   II     III    IV    V    VI   VII    VIII    IX    X    XI    XII    XIII    XIV      postface

 

     - La figure de la passion ?

 

     - Oui de la passion, mais tout le monde vit la Passion ou la vivra : tout le monde a été humilié ou le sera, tout le monde a été pris pour un fou ou le sera, tout le monde a vécu la trahison des amis ou la vivra, vécu la souffrance, vécu l’abandon de Dieu ou le vivra … Il ne faut jamais l’oublier, cette phrase, l’une des dernières du Christ en croix : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné ? ». Elle fait écho à celle de Gethsémani : « Si tu le peux, éloigne de moi ce calice ». Quelle dramatique, quelle image inépuisable de la condition humaine mais vue sous le jour de la grandeur humaine !

 Tout le monde peut s’y reconnaître, s’il a vécu justement un peu au-dessus de la vie ordinaire, s’il a touché par ses actes ou par les actes des autres sur lui à cette notion de la grandeur humaine, le riche, le pauvre, le misérable, le fou, le puissant, le « génie », tout le monde sait qu’un jour ou l’autre il vivra cette nuit-là, ce tribunal, ce reniement des siens, les crachats, et qui sait, la peur de s’être trompé, d’avoir émis de grandes « vérités » propres à soulever les foules, mais à partir d’un corps, d’une âme tellement impurs, d’une foi tellement fragile, tellement nourrie de Moi, surplombée par le Moi, etc…

 

Pierre Guyotat

Explications (entretiens avec Marianne Alphant)

 Léo Scheer - 2000

 

    accueil        photographies        vidéo         installations        spectacles        textes